Show Less
Restricted access

Etudes de linguistique médiévale

Hommage à Ambroise Jean-Marc Queffélec 1

Edited By Roger Bellon

Le dénominateur commun des contributions réunies ici est ce qui a toujours été l’élément moteur des recherches d’Ambroise Jean-Marc Queffélec : appliquer à la langue médiévale les méthodes les plus récentes élaborées par la linguistique, afin d’approfondir et d’améliorer notre connaissance des phénomènes grammaticaux propres à la langue médiévale : dépouiller les textes de la période médiévale, classer et analyser les données linguistiques recueillies puis procéder à leur interprétation, c’est ce que Queffélec a fait de façon magistrale pour l’étude de la négation dans le cadre théorique de la psychomécanique du langage. La seconde partie du volume contient quatre articles d’A. J.-M. Queffélec, novateurs en leur temps mais d’accès difficile, consacrés à des points délicats comme la négation dite explétive.
Show Summary Details
Restricted access

Unes manieres de… L’indéfini pluriel uns/unes en français médiéval : nouvel aperçu en perspective romane

Extract

← 60 | 61 →Claude Buridant*

Résumé

En dehors de l’article important de B. Woledge (Woledge 1959), les études de l’ancienne langue française, et particulièrement les grammaires, n’ont accordé que peu d’intérêt à l’article indéfini un(e)s en fonction de pluriel interne, auquel elles ne réservent que des remarques partielles. Dans la lignée des dossiers préparant une nouvelle édition de la Grammaire Nouvelle de l’Ancien Français en perspective romane (Buridant 2000), la présente contribution, appuyée sur un très vaste corpus de base, dégage les emplois majeurs et spécifiques de cet article dans cette période, échelonnés sur un vecteur d’inspiration guillaumienne. Ces emplois, résiduels au XVIe siècle, sont confrontés aux témoins encore vivants des autres langues romanes, l’espagnol en particulier, où s’observent de remarquables homologies avec notre ancienne langue : dans ce cas comme ailleurs, le drift évolutif du français le conduit à s’écarter de ses langues soeurs, comme tente de le montrer cette brève étude comparative typologique, contribuant à un nouvel Esclarcissement de la langue française (Palsgrave 1530).

Abstract

Except B. Woledge’s important article (Woledge 1959), studies of ancient French language, and especially grammars, have paid little attention to the indefinite article un(e)s with broken plural function, to which they dedicate only partial notes. In line with works preparing a new edition of Grammaire Nouvelle de l’Ancien Français from...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.