Show Less
Restricted access

Etudes de linguistique médiévale

Hommage à Ambroise Jean-Marc Queffélec 1

Roger Bellon

Le dénominateur commun des contributions réunies ici est ce qui a toujours été l’élément moteur des recherches d’Ambroise Jean-Marc Queffélec : appliquer à la langue médiévale les méthodes les plus récentes élaborées par la linguistique, afin d’approfondir et d’améliorer notre connaissance des phénomènes grammaticaux propres à la langue médiévale : dépouiller les textes de la période médiévale, classer et analyser les données linguistiques recueillies puis procéder à leur interprétation, c’est ce que Queffélec a fait de façon magistrale pour l’étude de la négation dans le cadre théorique de la psychomécanique du langage. La seconde partie du volume contient quatre articles d’A. J.-M. Queffélec, novateurs en leur temps mais d’accès difficile, consacrés à des points délicats comme la négation dite explétive.
Show Summary Details
Restricted access

La mie, la goutte et l ’ aillie. Essai sur l’intégration des lexèmes du boire et du manger dans le processus de renforcement de la négation en ancien français

Extract

Résumé

Cette étude est consacrée aux substantifs issus du champ sémantique de la nourriture et de la boisson qui servaient dans la langue médiévale de renforcement de la négation, et analyse comment s’opère 1’intégration de ces termes au processus négatif, avant même d’essayer de risquer quelques hypothèses quant aux raisons du développement exhorbitant des lexèmes nutritionnels dans des contextes qui a priori semblaient leur être étrangers. Les emplois de aillie (et synonymes), goutte et mie sont analysés à la lumière des théories guillaumiennes et la conclusion est que « plutôt que de chercher dans des facteurs purement linguistiques les raisons du succès des termes du boire et du manger comme auxiliaires de négation, nous proposerions de trouver les causes de cette prédilection dans l’obsession alimentaire qui caractérise - et nourrit, serions-nous tenté d’écrire - l’inconscient collectif de la société française des XIIème et XIIIème siècles. »

Abstract

This study is devoted to the nouns from the semantic field of food and drink used in medieval language to strength the negation. It also analyzes how to integrate these terms in negative process, and then risks some hypotheses concerning the exorbitant development of nutritional lexemes in contexts that a priori seemed stranger to them. Aillie (and synonyms), goutte et mie are analyzed in terms of Guillaume theories and the conclusion is that...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.