Show Less
Restricted access

La formation diminutive dans les langues romanes

Series:

Przemyslaw Debowiak

Le travail consiste en une étude contrastive et diachronique des mécanismes de la morphologie évaluative dans onze langues romanes. Il en résulte que la formation des diminutifs par dérivation suffixale y jouit d’une grande vitalité, ce qui confirme un approfondissement des tendances de l’évolution morphologique et lexicale du latin, observables à travers toute la latinité, et spécialement au haut Moyen Âge. Les autres moyens sont plus rares ; ils sont l’effet de l’usure sémantique des formations diminutives déjà existantes et de celle des suffixes particuliers. À propos du problème de la motivation sémantique primitive des suffixes diminutifs, il semble justifié de considérer comme admissible leur origine tant notionnelle qu’émotionnelle, la seconde étant chronologiquement plus récente.
Show Summary Details
Restricted access

Copyright

Extract

Information bibliographique de la Deutsche NationalbibliothekLa Deutsche Nationalbibliothek a répertorié cette publication dans la Deutsche Nationalbibliographie; les données bibliographiques détaillées peuvent être consultées sur Internet à l’adresse http://dnb.d-nb.de.

Ouvrage publié avec le concours de l’Institut de Philologie Romane de la Faculté des Lettres de l’UniversitéJagellonne de Cracovie.

ISSN 2196-9787ISBN 978-3-631-64669-4 (Print)E-ISBN 978-3-653-04176-7 (E-Book)DOI 10.3726/978-3-653-04176-7

© Peter Lang GmbHInternationaler Verlag der WissenschaftenFrankfurt am Main 2014Tous droits réservés.

Peter Lang Edition is an Imprint of Peter Lang GmbH.Peter Lang – Frankfurt am Main ∙ Bern ∙ Bruxelles ∙ New York ∙ Oxford ∙ Warszawa ∙ Wien

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.