Show Less
Restricted access

Les français régionaux dans l’espace francophone

Series:

Edited By Marie-Madeleine Bertucci

Les différentes variétés de français observables dans l’espace francophone, dites « français régionaux », dans la terminologie sociolinguistique, sont étudiées dans ce volume par certains des meilleur-e-s spécialistes du sujet, dans une perspective synchronique et à travers un spectre large qui embrasse aussi bien la variation diatopique que la variation sociale. Les chercheur-e-s interrogent le statut linguistique de ces formes endogènes de français et la place qu’elles seraient susceptibles d’occuper dans les politiques linguistiques-éducatives de régions ou d’États traversés par des tensions sociales et ethniques. Ces variétés s’inscrivent dans le paysage plurilingue et pluriculturel de la francophonie du XXIe siècle où la question des langues et des identités en contact est centrale.
Show Summary Details
Restricted access

Les français régionaux dans l’espace francophone. Quel statut linguistique, quelle place dans les politiques éducatives ?

Extract

← 222 | 223 →

Robert Chaudenson1

Les français régionaux dans l’espace francophone.Quel statut linguistique, quelle place dans les politiques éducatives ?

La fonction de « Grand Témoin », qu’on a bien voulu me faire l’honneur de m’attribuer, sans que je sache trop pourquoi et moins encore à quoi elle engage, a l’avantage de me donner une certaine liberté dont j’ai la ferme intention d’abuser, tant par rapport à la thématique, limitée et précise, de cette réunion que par le contenu même de l’intervention que je souhaiterais y faire.

Première question : les français régionaux sont-ils des « langues de France » ?

La question peut paraître saugrenue, mais on va voir qu’elle ne l’est en rien.

Je m’amuse en effet de voir évoquer, de façon un peu indirecte et discrète, le texte qui a été rédigé par Bernard Cerquiglini et rendu public en 1999 sous le titre : Les Langues de la France. Rapport au Ministre de l’Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie et à la Ministre de la Culture et de la Communication. Je ne sais plus : Cerquiglini était alors Directeur de l’INALF2 ou Délégué général à la langue française. Peu importe ! Je n’ai pas sous la main ce texte lui-même et je n’ai d’ailleurs nulle envie ni besoin de le consulter, mais, si je me souviens bien, on avait recensé dans l’espace dont il traitait,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.