Show Less
Restricted access

Formes et réformes de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne

Edited By Aude-Marie Certin

Cet ouvrage collectif porte sur l’histoire de la paternité à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Partant de l’étude de sources variées (livres de famille, textes doctrinaux, testaments, images, etc.), les contributions étudient la place faite aux pères dans la famille et dans la société au sein du monde occidental. À la croisée de l’histoire de la parenté et de l’histoire du genre, de l’histoire religieuse et de l’histoire sociale, ce livre propose un éclairage inédit sur l’évolution des formes de la paternité dans un contexte marqué par les réformes religieuses et par d’importantes reconfigurations politiques, en particulier dans les sociétés urbaines.
Show Summary Details
Restricted access

Paternité, fraternité et entreprise à Venise (XVe siècle–XVIIIe siècle)

Extract



Pères, frères et associés entre politique et économie

Dans toutes les sociétés, il y a différentes manières possibles de décliner les hiérarchies entre les sexes, les âges, les générations « under the patriarchal umbrella1 ». Si, dans toutes les époques, dans les régimes de type monarchique, la figure du roi et la figure du père renvoient l’une à l’autre, le père de famille dans un système de type républicain n’est pas immédiatement assimilable à une figure politique. Nous ne parlons évidemment pas des républiques contemporaines, fondées sur le suffrage universel, mais des patriciats de l’époque médiévale et moderne qui sont à la tête d’organismes politiques territoriaux à forte identité citadine.

À la différence des villes d’Empire, soumises à l’autorité plus ou moins formelle des princes territoriaux et de l’empereur2, les patriciats des républiques italiennes de la Renaissance n’ont aucune autre autorité de type monarchique au-dessus d’eux. Les conseils urbains des capitales sont fondés sur un gouvernement collectif des pères, dont les évolutions ont été analysées, pour Florence, par Isabelle Chabot et, pour Venise, par Stanley Chojnacki3. Dans le cas vénitien, une série de lois promulguées au XVe siècle renforce la domination de la figure paternelle, aussi ← 113 | 114 → bien dans la sphère publique que dans la sphère privée. Les rôles et les relations entre les sexes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.