Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Note de l’auteur

Extract



La plupart des titres des chapitres et des sous-chapitres dans la deuxième et la troisième partie du présent ouvrage ont été empruntés aux œuvres étudiées. Nous en indiquons ici la source :

Chap. 2, 2e partie : « Le monde familier de quelques objets […] » (La femme de Gilles) ; « Et lorsque je pars, ce n’est pas pour […] fuir. C’est pour aller vers quelque chose » (À la recherche de Marie).

Chap. 1, 3e partie : « Territoire intérieur illimité […] » (L’accoudoir) ; « “Maison” était le premier mot du premier chapitre du texte futur […] » (Dulle Griet) ; « Je me pose la question de savoir ce qu’est en réalité une fenêtre » (La maison, la forêt) ; « J’aime les rues de mon quartier » (L’accoudoir).

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.