Show Less
Restricted access

Lieux de vie, lieux de sens

Le couple lieu / identité dans le roman belge contemporain- Rolin-Harpman-Feyder-Lalande-Lamarche-Deltenre

Series:

Judyta Zbierska-Moscicka

Perçue comme un « entre-deux » ou un « carrefour », la Belgique se définit volontiers en termes spatiaux. L’idée d’enracinement lui est chère au même degré que celle d’errance. La littérature thématise cette oscillation entre le dedans et le dehors en recourant à une imagerie complexe, tributaire de la sensibilité de chaque auteur, ainsi que des circonstances historiques et sociales qui le concernent. La période examinée (1960-2012), correspond, dans les représentations romanesques, à un démantèlement progressif de l’objet « maison », processus qui fait écho à des mutations profondes relatives aux phénomènes sociaux liés à l’évolution du sentiment identitaire. L’analyse thématique renouvelée par les apports de la sociologie de l’individu fournit un éclairage nouveau sur les œuvres étudiées.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 4. Françoise Lalande : mémoire des voyages et des exils

Extract

| 223 →

Chapitre 4. Françoise Lalande : la mémoire des voyages et des exils

Les romans que l’on vient de résumer révèlent, comme on l’a dit, certains traits qui se rapportent aussi bien à ces deux spécimens de l’écriture lalandienne, constituant un des volets de son œuvre, qu’au caractère de son œuvre en général. Avant cependant de nous concentrer sur la spécificité de ses deux romans intimistes et poétiques que sont Le gardien d’abalones et La séduction des hommes tristes, il nous faut nous pencher sur l’élément de l’imaginaire lalandien qui façonne toute son œuvre, à savoir l’Histoire. Car même si, dans les romans en question, elle n’apparaît que très discrètement, sa participation dans la construction d’un certain type de personnage qu’affecte Lalande et qui surgit dans les romans qui nous intéressent ici, n’est pas à négliger. On se souviendra ici du rôle qu’a joué l’Histoire à l’époque de le belgitude : l’œuvre de Françoise Lalande s’inscrit dans ce mouvement. Il importe donc de regarder de plus près la manière dont l’Histoire fonctionne dans l’univers romanesque de Lalande.

Elle se confond d’abord, dans ses romans, à celle de sa famille. En effet, cette histoire familiale, incomplète, tissée de fragments épars, de bribes de souvenirs, accueille, de fissure en fissure, des éclats de l’histoire de l’humanité. Car comment dire autrement tous ces glissements...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.