Show Less
Restricted access

Le corps de l’audible

Écrits français sur la voix 1979–2012

Series:

Helga Finter

La voix n’est-elle qu’un instrument pour la langue ou a-t-elle une signifiance propre? Quel rôle joue sa théâtralisation pour les conceptions du sujet, du corps, du langage? Comment la voix crée-t-elle une présence ou une signature? Comment dramatise-t-elle son origine et l’audio-vision? Quels sont les effets et les fonctions des technologies sonores? À quoi servent les voix acousmatiques? Comment se manifestent une éthique et/ou une politique de la voix? Quel est le rapport entre voix d’auteur et voix poétique? C’est à de telles questions que répondent les écrits de ce livre en analysant des œuvres de la scène expérimentale – théâtre, opéra, danse, médias – et de l’écriture qui proposent par leur pratique une esthétique de la voix.
Show Summary Details
Restricted access

Bérénice de Grüber : l’espace de la voix soufflée

Extract



Chose étrange, en cette époque dite postmoderne, que ce soient la rhétorique déclamatoire voire le cabotinage que non seulement le public, mais aussi la critique semblent aujourd’hui regretter : Grüber, l’étranger, n’aurait pas saisi l’harmonie du vers français et le sens d’un jeu « essentiellement français » ; il aurait sacrifié la violence et l’énigme du texte de Racine tout en outrageant la part d’élégie et de pulsion de mort suggérée par cette tragédie. S’exprimant dans les termes d’une modernité ou d’une actualité ratées, une certaine défense du patrimoine, et avec elle, une certaine conception du théâtre de texte, se manifeste.

Complexité des voix

Chose étrange aussi, que soit en même temps porté aux nues le travail théâtral d’un autre étranger sur le même patrimoine, mais cette fois musical : la mise en scène par Robert Wilson de l’opéra Médée de Marc-Antoine Charpentier à Lyon. Bien que leurs procédés esthétiques semblent se ressembler dans leur minimalisme – Bob Wilson valorise le côté parole de l’opéra et minimalise le geste, alors que Grüber musicalise la parole tout en réduisant aussi le geste au minimum –, le résultat est très différent : Grüber réussit pour Racine ce que Wilson rate partiellement pour Charpentier. Et ce sera curieusement la Médée moderne que Wilson monte avec Gavin Bryers qui le rapprochera...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.