Show Less
Restricted access

Jonas Ludwig von Heß (1756–1823) et Hambourg

Un engagement politique des Lumières tardives à l’occupation napoléonienne

Series:

David Weber

Journaliste, topographe, auteur d’un récit de voyage, médecin des pauvres puis commandant de la Garde civique hambourgeoise, Jonas Ludwig von Heß est un penseur, mais aussi un acteur socio-culturel. Son parcours éclectique illustre le renouvellement du processus de politisation des Lumières allemandes de 1770 à 1815. Il vise en premier lieu la préservation du patrimoine hambourgeois, puis celle du Saint-Empire dans sa globalité. L’effondrement de ce dernier en 1806 le conduit enfin à adapter son mode de pensée et ses moyens d’action en période d’occupation. Cette étude dévoile au lecteur une stratégie individuelle, résultat de la tension s’opérant entre la réalité et la perception que l’auteur en a. Quelles évolutions identitaires, transferts, interférences et résistances seront alors à l’œuvre ? Replacée dans le contexte hambourgeois et allemand, cette entreprise permet de mieux comprendre la collectivité et la difficulté qu’il y avait alors à penser la paix.

Mit einer ausführlichen Einleitung und einem Resümee in deutscher Sprache.
Show Summary Details
Restricted access

1. La légitimation du statut de Hambourg dans Hambourg décrite d’un point de vue topographique, politique et historique (1786-1792)

Extract



La publication de la revue Journal de tous les journaux se situe à l’époque du débat initié en 1784 dans la Revue mensuelle berlinoise (Berlinische Monatschrift) sur le sens à donner à l’Aufklärung178. Ce mouvement, amorcé au début du siècle, traverse une crise et se remet alors en question. Ce débat et les polémiques sur la prétendue vraie Aufklärung témoignent d’une diversification, sinon de l’affaiblissement, des Lumières à cette époque179. La presse est le lieu d’exposition privilégié de cet examen rétrospectif et de la formation de différents courants en son sein. La revue éditée par Heß de 1786 à 1788 doit nous permettre de cerner l’apport des Lumières à son engagement et donc de préciser à quelles Lumières il convient de le rattacher.

S’il semble tentant de parler d’un patriotisme180 qui viserait la défense des républiques de type ancien, nous verrons que l’engagement politique de l’auteur relève davantage d’un intérêt pour la prospérité économique et la santé morale de Hambourg et pourrait ne pas être exempt d’un certain opportunisme. Pour autant, l’intention pédagogique de l’auteur ne manque nullement d’habileté : sa revue semble attester la dimension cosmopolite de sa pensée théorique - l’idée kantienne d’un patriotisme à visée cosmopolite (Patriotismus in weltbürgerlicher Absicht181) est du reste tout à fait représentative des formes de l’Aufklärung hambourgeoise -, mais le fait d’opter ← 57 | 58 → à la m...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.