Show Less
Restricted access

« Du divin et des dieux »

Recherches sur le « Peri tôn tou theou » de Paul Valéry

Series:

Edited By Franz Johansson, Fabienne Mérel and Benedetta Zaccarello

Par sa richesse, sa profondeur, sa singularité, le Peri tôn tou theou ou Dialogue des choses divines revêt, en dépit de son caractère inachevé, une importance considérable et un statut unique à l’intérieur de l’œuvre de Paul Valéry. Les contours et les ambitions de ce travail protéiforme, les circonstances de sa genèse et les raisons de son inachèvement donnent lieu ici à de minutieuses analyses. Faisant émerger une intertextualité souvent inattendue et des résonances autobiographiques, les recherches mettent également en lumière la complexité du réseau conceptuel développé par Valéry autour du divin, et l’originalité de son attitude vis-à-vis de sujets – la religion, la mystique, l’Eros – qui ont hanté l’écrivain bien au-delà de ce que l’œuvre publiée de son vivant n’aurait laissé deviner.
Show Summary Details
Restricted access

Le dialogue Des choses divines : contextes et enjeux d’une genèse résorbée

Extract

Dans le contexte d’une étude du dossier Peri tôn tou theou, je voudrais ouvrir quelques perspectives axées sur les notions de contexte et d’intertexte.

Je retracerai, ce faisant, une figure d’interprétation que j’avais proposée, il y a vingt ans déjà, sous le titre « une genèse résorbée1 ». Toutefois, je voudrais à présent apporter des précisions importantes sur ce qu’il convient d’entendre comme le « texte » de ce dossier, sur le parcours scriptural dont ce dernier témoigne, ainsi que sur les grands enjeux de ce même projet. Autant de perspectives ouvertes par la connaissance précise du contexte de genèse et du mouvement intentionnel qui traverse ce chantier capital et secret de la pensée de Valéry.

Afin de préciser le type d’approche pratiquée dans les pages qui suivent, je dirai d’emblée que, s’agissant du Peri tôn tou theou, le mot « dialogue », ne désigne pas seulement une forme d’énonciation discursive alignant des répliques ordonnées entre interlocuteurs spécifiés (même si cette conception est certainement présente à l’esprit de Valéry, comme l’est aussi l’héritage de Platon, initiateur de ce genre philosophico-littéraire).

Au terme « dialogue » il est nécessaire d’accorder ici une acception plus large, prenant en compte le dialogisme qui, selon Valéry, est intrinsèque à l’esprit humain, ainsi que le dialogue intellectuel que Valéry pratique avec soi-même − ce qui...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.