Show Less
Restricted access

« Du divin et des dieux »

Recherches sur le « Peri tôn tou theou » de Paul Valéry

Series:

Edited By Franz Johansson, Fabienne Mérel and Benedetta Zaccarello

Par sa richesse, sa profondeur, sa singularité, le Peri tôn tou theou ou Dialogue des choses divines revêt, en dépit de son caractère inachevé, une importance considérable et un statut unique à l’intérieur de l’œuvre de Paul Valéry. Les contours et les ambitions de ce travail protéiforme, les circonstances de sa genèse et les raisons de son inachèvement donnent lieu ici à de minutieuses analyses. Faisant émerger une intertextualité souvent inattendue et des résonances autobiographiques, les recherches mettent également en lumière la complexité du réseau conceptuel développé par Valéry autour du divin, et l’originalité de son attitude vis-à-vis de sujets – la religion, la mystique, l’Eros – qui ont hanté l’écrivain bien au-delà de ce que l’œuvre publiée de son vivant n’aurait laissé deviner.
Show Summary Details
Restricted access

À la recherche d’une dramaturgie

Extract

A Huguette Laurenti

La démarche habituellement adoptée par les critiques consiste à remonter du texte imprimé, supposé fini, vers les brouillons, quand ces derniers existent. Le cas du Peri tôn tou theou est singulier puisque le projet n’a pas abouti. Nous avons donc la chance d’explorer un dossier génétique brut avec ses possibles, ses abandons, ses secrets, ses difficultés et ses embûches, – mais aussi un dossier qui dévoile la volonté et les préoccupations de son auteur. Valéry souhaitant « mettre à la scène le sujet = Dieu » (f° 50) aussi bien que les « choses divines » (f° 146) – c’est-à-dire tout ce qui fait que l’homme se retourne vers Dieu – se trouve confronté à une difficulté, inhérente à son sujet et à son objet, et qui est : quelle forme adopter ?

Le recours à l’art dramatique, pour traiter les questions qui le préoccupent n’est pas exceptionnel chez Valéry. D’habitude, celui-ci n’a pas à préciser un projet ; il se contente de jeter sur le papier un thème ou un personnage. Ici, à la simple lecture du corpus, des questions surgissent. S’agit-il de simples notes de réflexion, d’ébauches qui seraient le reflet d’un exercice de l’esprit comme il y en a bien d’autres dans les Cahiers ? La dramaturgie n’est-elle qu’un prétexte pour développer une réflexion ou sommes-nous devant un véritable projet dramatique ? Peut-on dire que l’on possède l’amorce, les premiers éléments de la possible genèse...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.