Show Less
Restricted access

« Du divin et des dieux »

Recherches sur le « Peri tôn tou theou » de Paul Valéry

Series:

Edited By Franz Johansson, Fabienne Mérel and Benedetta Zaccarello

Par sa richesse, sa profondeur, sa singularité, le Peri tôn tou theou ou Dialogue des choses divines revêt, en dépit de son caractère inachevé, une importance considérable et un statut unique à l’intérieur de l’œuvre de Paul Valéry. Les contours et les ambitions de ce travail protéiforme, les circonstances de sa genèse et les raisons de son inachèvement donnent lieu ici à de minutieuses analyses. Faisant émerger une intertextualité souvent inattendue et des résonances autobiographiques, les recherches mettent également en lumière la complexité du réseau conceptuel développé par Valéry autour du divin, et l’originalité de son attitude vis-à-vis de sujets – la religion, la mystique, l’Eros – qui ont hanté l’écrivain bien au-delà de ce que l’œuvre publiée de son vivant n’aurait laissé deviner.
Show Summary Details
Restricted access

Que veut dire « Θ » ? Analyse des onze registres « Dieu » conservés à la Bibliothèque Nationale de France

Extract

Quiconque se trouve face aux 29 gros volumes de l’édition C.N.R.S. des Cahiers de Valéry se rend immédiatement compte de l’ampleur impressionnante de cette œuvre monstre rédigée pendant plus de cinquante ans.

On sait que, à partir de 1908, cette masse gigantesque de pages manuscrites se double d’une quantité immense de feuilles dactylographiées où Valéry, puis ses secrétaires, transcrivaient patiemment une note par page, signalant pour chaque note le cahier de provenance et de la date approximative de rédaction. Très souvent, un sigle est apposé par Valéry pour indiquer la rubrique sous laquelle il comptait classer le fragment, ainsi libéré de la logique de succession linéaire régissant la rédaction matinale sur le support du cahier.

Malgré le fait que l’auteur lui-même, dans ses propres notes, fasse souvent allusion à cette manière d’exploration de sa propre œuvre, il n’est pas facile de comprendre la finalité première d’une telle pratique, plusieurs hypothèses se présentant comme possibles et même comme compossibles : de la simple volonté de se comprendre à la nécessité d’un classement thématique raisonné, en passant par l’idée d’une anthologie qui seule aurait permis la publication de l’œuvre du vivant de Valéry.

Chez un auteur pour lequel le processus lui-même semble prendre plus d’importance que le résultat de l’écriture, il est évident que l’organisation, l’arborescence et même l’intitulé des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.