Show Less
Restricted access

Argot(s) et variations

Series:

Edited By Jean-Pierre Goudaillier and Eva Lavric

L’argot n’est pas qu’un phénomène français, en témoignent les recherches sur les langages périphériques menées dans toute l’Europe. Et l’argot n’est pas un, il se décline dans l’espace, le temps, la société. Il entretient un rapport privilégié avec la bande dessinée ; dans cet ouvrage on trouve des exemples d’Astérix et d’autres héros traduits dans toute une série de langues, mais aussi des réflexions didactiques. Par ailleurs, plusieurs contributions se consacrent à des œuvres littéraires dans lesquelles l’auteur se sert de l’argot pour caractériser un certain milieu (drogue, université, armée…). Qui dit argot dit langage des jeunes, langage branché – celui-là aussi est représenté, au travers d’études empiriques et lexicographiques.
Show Summary Details
Restricted access

Le jargon de la police à travers le cinéma: Olga Stepanova

Extract

OLGA STEPANOVA

LE JARGON DE LA POLICE À TRAVERS LE CINÉMA

Résumé

De nos jours, même s’il y a de nombreuses sources lexicographiques consacrées au jargon des policiers, celui-ci reste toujours peu étudié, surtout du point de vue stylistique. Les particularités de son emploi seront étudiées ici à travers le cinéma contemporain.

La police invente son propre jargon, à partir principalement de l’argot ; ce jargon se compose de lexèmes de trois types : argot professionnel, argot emprunté au langage des malfaiteurs et argot commun. Les premiers constituent la terminologie de l’activité concernée et assument une fonction de connivence. Parmi les procédés de création privilégiés il y a l’apocope et l’ellipse (qui rendent la terminologie juridique et administrative moins pesantes), et aussi la métonymie et la métaphore.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.