Show Less
Restricted access

Argot(s) et variations

Series:

Jean-Pierre Goudaillier and Eva Lavric

L’argot n’est pas qu’un phénomène français, en témoignent les recherches sur les langages périphériques menées dans toute l’Europe. Et l’argot n’est pas un, il se décline dans l’espace, le temps, la société. Il entretient un rapport privilégié avec la bande dessinée ; dans cet ouvrage on trouve des exemples d’Astérix et d’autres héros traduits dans toute une série de langues, mais aussi des réflexions didactiques. Par ailleurs, plusieurs contributions se consacrent à des œuvres littéraires dans lesquelles l’auteur se sert de l’argot pour caractériser un certain milieu (drogue, université, armée…). Qui dit argot dit langage des jeunes, langage branché – celui-là aussi est représenté, au travers d’études empiriques et lexicographiques.
Show Summary Details
Restricted access

Analyse polyvalente de l’argot des agriculteurs français: Tatiana Retinskaya

1.Introduction

Extract

TATIANA RETINSKAYA

ANALYSE POLYVALENTE DE L’ARGOT DES AGRICULTEURS FRANÇAIS

Résumé

Cet article se propose de présenter un modèle de description d’un corpus du parler argotique des représentants d’un groupe professionnel comprenant plusieurs éléments qui caractérisent la quantite du fonds argotique, les mécanismes de formation des lexèmes spécifiques, les catégories lexico-sémantiques et les particularités des dénominations tropologiques. L’algorithme désigné a été utilisé pour décrire l’argot des agriculteurs français dont le corpus contient plus de 1300 unités argotiques. Le fichier argotographique se compose d’argotismes enregistrés dans les ouvrages lexicographiques et relevés au cours d’enquêtes sur le terrain. La méthode de l’analyse proposée permet de révéler les traits spécifiques de la périphérie lexicale du langage et jette les bases pour effectuer une étude comparative des argots des groupes professionnels et de ceux de divers groupes sociaux.

L’analyse polyvalente d’un corpus d’argot de métier peut se composer de cinq constantes : 1) quantité de lexèmes argotiques ; 2) procédés de création ; 3) dominantes sémantiques ; 4) centres d’attraction synonymique ; 5) éléments de l’espace tropologique. Il est à noter que ce modèle est fondé sur celui d’Éda Beregovskaya (2004) qui tient compte de la nécessité de description du vocabulaire argotique basée sur ces différents paramètres.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.