Show Less
Restricted access

Argot(s) et variations

Series:

Jean-Pierre Goudaillier and Eva Lavric

L’argot n’est pas qu’un phénomène français, en témoignent les recherches sur les langages périphériques menées dans toute l’Europe. Et l’argot n’est pas un, il se décline dans l’espace, le temps, la société. Il entretient un rapport privilégié avec la bande dessinée ; dans cet ouvrage on trouve des exemples d’Astérix et d’autres héros traduits dans toute une série de langues, mais aussi des réflexions didactiques. Par ailleurs, plusieurs contributions se consacrent à des œuvres littéraires dans lesquelles l’auteur se sert de l’argot pour caractériser un certain milieu (drogue, université, armée…). Qui dit argot dit langage des jeunes, langage branché – celui-là aussi est représenté, au travers d’études empiriques et lexicographiques.
Show Summary Details
Restricted access

Le dialogisme entre altérité et diversité : La traduction des bandes dessinées en slovène: Gregor Perko

1.Introduction

Extract

GREGOR PERKO

LE DIALOGISME ENTRE ALTÉRITÉ ET DIVERSITÉ : LA TRADUCTION DES BANDES DESSINÉES EN SLOVÈNE

Résumé

L’article se propose d’évaluer la dimension dialogique, dans le sens bakhtinien du terme, dans un corpus choisi de bandes dessinées francophones et de leurs traductions en slovène. Il s’agit des séries d’Astérix, de Tintin et de Titeuf. Notre analyse se limitera aux aspects linguistiques, hétéroglossiques du dialogisme et s’organisera autour de deux pôles : celui de l’altérité, qui est la représentation de la langue d’un autre, d’un étranger, et celui de la diversité, qui désigne la représentation de différents types de variation linguistique propres à une communauté linguistique. Nous essaierons de démontrer qu’il est difficile de parler d’un « vrai » dialogisme et que ce dialogisme se limite le plus souvent à des passages isolés où l’auteur de la BD ne développe que quelques traits lexicaux, syntaxiques ou « phonétiques » qui fonctionnent comme des « indices » signalant l’altérité ou la diversité d’un personnage ou d’un discours. Nous verrons que la traduction de ces indices s’apparente, par de nombreux aspects, aux stratégies et aux procédés qu’on adopte pour la traduction des jeux de mots.

La bande dessinée est un texte juxtaposant deux systèmes sémiotiques, l’un linguistique, l’autre pictural, interagissant entre eux. Elle est donc, « par sa nature », dialogique. De plus, le récit est pour une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.