Show Less
Restricted access

Les cicatrices du passé

Essai sur la gestion des conflits en Suisse (1798-1918)

Irène Herrmann

Non, la Suisse n’a pas toujours été un pays tranquille. Non, les Suisses ne sont pas génétiquement programmés pour s’entendre. Au XIXe siècle, la volonté de cohésion inhérente à la construction de l’Etat-nation helvétique a même suscité d’importantes tensions qui ont failli éliminer la Confédération de la carte de l’Europe. L’examen attentif des clivages religieux, culturels, idéologiques, sociaux ou linguistiques qui scindèrent alors la contrée permet de restituer la gestion des conflits suisses dans la multiplicité de ses dimensions propres. En décryptant les vertus pacificatrices des hasards, en évaluant l’influence unificatrice des pressions extérieures, en analysant le perfectionnement des pratiques conciliatoires indigènes, et surtout, en scrutant l’émergence d’une véritable conscience citoyenne, cet ouvrage explique comment, pourquoi et à quel prix, la Confédération est finalement devenue si paisible… en apparence.
Contenu : La gestion théorique des conflits – Les cadres méthodologiques de la gestion – Faire de nécessité union ? – Les hasards de l’union – Une gestion « protonationale » ? – Une gestion nationale – Une gestion ultra nationale ? – L’impulsion publique – La réceptivité privée – La Conflict Resolution helvétique : synthèse et hypothèses.