Show Less
Restricted access

Je suis déjà là

La structure de la relation entre homme et être dans "Etre et Temps</I> de Martin Heidegger

Philippe Jullien

Il y a un paradoxe de la pensée de Heidegger : d’une part, cette pensée est peut-être la pensée de rang philosophique la plus ouvertement hostile qui soit à toute tentative d’unification ; mais d’autre part, Heidegger lui-même n’a cessé de présenter cette même pensée comme orientée tout entière et cinquante ans durant sur un seul et même problème, celui de l’être. C’est donc qu’il doit y avoir un fil directeur qui permette malgré tout de reconstituer l’unité de la pensée de l’être.
Rompant donc avec une tradition peut-être trop respectueuse envers l’interdit lancé par Heidegger, l’auteur montre comment cette pensée est structurée autour de la relation entre homme et être.
Les enjeux de ce livre sont alors multiples : d’abord se proposer comme le guide de lecture d’un traité complexe et déroutant, Etre et Temps ; ensuite, saisir dans ce traité une première organisation de la pensée de l’être elle-même, structurée autour de la relation entre homme et être ; enfin, ouvrir une perspective de recherche inédite, puisqu’on est naturellement conduit à se demander si cette structure de la relation homme / être se retrouve après Etre et Temps, et sous quelle forme.
Contenu : La structure de Etre et Temps – Co-originarité, possibilité et réalité – L’hypothèse de la temporalité comme principe de l’unité antagoniste de possibilité et de réalité. Complexité de l’opposition propriété/impropriété – Distribution de la relation à la possibilité sur les trois existentiaux de la disposibilité, de l’entendre et du langage – Autrui, le peuple, l’histoire.