Show Less
Restricted access

Sophocle lecteur de Freud

André Sauge

La pièce de Sophocle, Œdipe roi, expose-t-elle la grandeur intellectuelle de l’homme découvrant la misère de son destin ? Un oracle annonce-t-il ce qui sera ? L’homme est-il le jouet de la volonté divine ? Ou bien Œdipe ne serait-il pas plutôt victime d’un excès de confiance en sa compétence ?
Après un démontage de l’interprétation conventionnelle de la tragédie, à l’appui de ce démontage, l’auteur est conduit à analyser, dans la relation de Freud à une patiente, l’intervention d’un mécanisme analogue à celui qui a causé la perte du roi de Thèbes. La seconde partie de l’ouvrage n’est pas une critique de la psychanalyse : elle serait plutôt un retournement, sur Freud, de sa méthode analytique, retournement qui trouve dans l’œuvre de Sophocle son ressort herméneutique. Une constante réflexion sur les paramètres de la communication verbale sert de fil rouge de l’argumentation.
Contenu : La communication verbale : contenus et relations – Le déchiffrement d’une énigme – Entendre un oracle – Le retour du refoulé – Mécanisme d’aveuglement de l’intelligence – Entendre la parole de l’autre – Savoir et pouvoir – Il ne suffit pas d’apprendre à parler pour savoir parler – La femme hors sujet – Rien.