Show Less
Restricted access

Ecriture derridienne : entre langage des rêves et critique littéraire

Francesca Manzari

« Je vous ai parlé de langue et de rêve, puis d’une langue rêvée, puis d’une langue de rêve » (Jacques Derrida, Fichus). Quelle est cette « langue de rêve » qui fait l’objet de l’écriture de Fichus ? Est-ce la langue que Derrida rêve de parler ? Est-ce l’à-venir rêvé de toute langue ? Quelle est la relation que l’œuvre du philosophe entretient avec le langage du rêve ?
En questionnant les traits idiomatiques de l’écriture derridienne l’auteur étudie son rapport à l’héritage freudien, sa libération du joug épistémologique, son penchant poétique et l’impossibilité de sa reproduction.
Contenu : Correspondances structurelles entre rêve et déconstruction – Rapport entre psychanalyse et déconstruction – Le paradigme sans métaphore – Langage des rêves et écriture derridienne – Héritages nietzschéens et mallarméens – Le secret de la poésie – Écriture derridienne et écriture déconstructionniste – Entre New Criticism et déconstruction – Une critique créative : les exemples de Geoffrey H. Hartman et David Wills.