Show Less
Restricted access

Henri Michaux et le visuel

Ekphrasis, mimèsis, énergie

Karl Kürtös

Comment le visuel est-il représenté dans l’œuvre de Henri Michaux ? Cette étude se propose de mesurer le pouvoir performatif qui travaille à constituer le visuel par les mots.
Les textes analysés ici sont regroupés en trois étapes : la première, placée sous l’égide de l’ekphrasis, s’occupe des textes écrits en réaction à des dessins ou à des tableaux réels et fictifs ; la seconde problématise l’ambition mimétique dans les textes des expériences hallucinogènes ; la troisième considère le visuel dans les textes assemblés autour de l’échange entre l’activité du poète et celle du peintre.
L’accent est mis sur l’effet suscité par les textes. Adoptant la perspective de l’esthétique de la réception, cette étude montre comment l’œuvre de Henri Michaux fait appel à la participation créative du lecteur.
Contenu : Ecrire l’image : La pratique de l’ekphrasis - Des mots pour voir - Perception, imagination, empathie (« Dessins commentés ») - En présence de l’image - ‘Lectures’ intenses - Ekphraseis affectives de l’aliénation (Les Ravagés) – Dire la drogue : La portée des drogues - L’ambition mimétique - ‘Réécritures’ de l’expérience - « Artifices » – Rendre le geste : L’épithète du « refus » - L’ambition énergétique - (Ré)écritures du geste.