Show Less
Restricted access

Une Europe malgré tout, 1945-1990

Contacts et réseaux culturels, intellectuels et scientifiques entre Européens dans la guerre froide / Cultural, Intellectual and Scientific Contacts and Networks among Europeans during the Cold War / Kulturelle, intellektuelle und wissenschaftliche Ko

Series:

Antoine Fleury and Lubor Jílek

La confrontation idéologique et politique que fut, quarante ans durant, la guerre froide entre deux blocs concurrents d’États, s’accompagna de mesures visant tour à tour à nourrir, à surveiller ou à proscrire les échanges entre les sociétés de l’Europe divisée. Or des vecteurs culturels, intellectuels et scientifiques, tolérés sinon suscités par les gouvernements de part et d’autre du rideau de fer, ont peu à peu laissé émerger des liens autonomes et des réseaux de contacts, promis à favoriser des évolutions parallèles au sein des sociétés et à transcender en quelque sorte la funeste division du continent.
Dans une Europe elle-même artisane de représentations mal fondées dans la réalité, et constamment exposée aux aléas des tensions politiques entre les protagonistes du conflit, a ainsi survécu, en dépit d’abandons ponctuels, une volonté de maintenir ou de renouer, mais aussi de faire naître des courants d’échanges culturels s’émancipant des contraintes propres à la guerre froide en cours.
À la lumière de réseaux intellectuels, scientifiques, musicaux et cinématographiques, mais aussi fédéralistes et confessionnels, l’objectif essentiel du volume d’actes est de montrer que « malgré tout », malgré les obstacles de tous ordres, des liens ont été entretenus par des acteurs souvent indépendants des instances gouvernementales respectives.
Grâce à des chantiers de recherche ouverts tant en Europe qu’aux États-Unis à la faveur d’archives nouvellement accessibles, il importe de rendre compte aussi bien d’aspects essentiels qui ont été ignorés, escamotés ou galvaudés, que de forces souterraines qui, ayant survécu à cette longue épreuve, n’ont pas manqué de contribuer à l’émergence de sociétés nouvelles au sein de l’Europe réunifiée.
Ce livre rassemble 19 contributions en français, 4 en anglais et 4 en allemand.
Contenu : Antoine Fleury : Introduction – Justine Faure : Visions américaines d’une Europe réunifiée : les institutions européennes et les exilés est-européens à Strasbourg – Corine Defrance : L’Académie des sciences et des lettres de Mayence : une institution anticommuniste dans la guerre froide ? – Ulrich Pfeil: «Eine legale Basis des Feindes»: das Ministerium für Staatssicherheit und das Centre culturel français in Ost-Berlin – Vladislav Marjanović : L’idée d’Europe centrale : une contribution de l’Autriche aux échanges Est-Ouest – Natalia Yegorova: The All-Union Society for Cultural Relations with Foreign Countries (VOKS) and the Early détente, 1953-1955 – Claus Hässig : Deux protagonistes genevois face à l’éclatement de l’Europe : les Rencontres internationales de Genève et le Centre européen de la culture – Sylvie Guinnard : La Société européenne de culture et le dialogue Est-Ouest jusqu’en 1956 – Nicole Racine : Associations internationales d’écrivains dans la guerre froide : l’exemple du PEN Club français – Anne-Marie Corbin : Le Congrès pour la liberté de la culture : une entreprise européenne ? – Lubor Jílek : La Fondation pour une entraide intellectuelle européenne et le soutien aux antécédents de Solidarité – Agnes Blänsdorf: Zusammenarbeit zwischen Historikern im geteilten Europa: Das Comité international des sciences historiques und die internationalen Historikerkongresse, 1945-1990 – Bertrand Vayssière : L’Europe aux Européens : les tentatives fédéralistes de s’implanter à l’Est dans l’après-guerre, 1945-1948 – Jérôme Adant : La paix du Christ sous l’œil de Moscou : les activités pacifistes d’Antoine Allard entre 1945 et 1965 – Josef Daniel Beneš : Entre mouvement œcuménique et régime communiste : Josef L. Hromádka et la Conférence chrétienne pour la paix de Prague – Bernard Cook: Pax Romana and the reconstruction of a United Europe along Christian lines – Thomas Lindenberger: Terriblement démodée: zum Scheitern blockübergreifender Filmproduktionen im Kalten Krieg (DDR-Frankreich, 1956-1960) – Caroline Moine : Une Allemagne malgré tout ? Le festival international du film documentaire de Leipzig, 1955-1990 – Claudia Mistretta: Cinema and Iron Curtain: the Italo-Hungarian relationship from 1948 up to 1956 – Anne Morelli : La reine Élisabeth de Belgique et la promotion des échanges culturels avec le monde communiste – Carole Fink: 1958: The Prague Spring Music Festival Joins Europe – Robert Belot : Le jumelage des villes : avatars d’une « bombe de paix » dans la guerre froide – Françoise Noirant : Parallèle 50 : un périodique tchécoslovaque, communiste et parisien contre la division de l’Europe – Elena Dundovich : Le rôle du Parti communiste italien dans la construction d’un mythe : l’image de l’URSS en Italie après la mort de Staline – Bruna Bagnato : L’accord culturel italo-soviétique de 1960 – Albrecht Wiesener: Auf der Suche nach dem neuen Berlin: Aufbau und Wiederaufbau im geteilten Berlin zwischen politischer Abgrenzung und städtebaulicher Konsenssuche – Leszek Kuk : Les échanges culturels et scientifiques franco-polonais à l’épreuve de la guerre froide – Irène Herrmann : Une vision de vaincus ? La guerre froide dans l’historiographie russe d’aujourd’hui.