Show Less
Restricted access

À la carte

Le roman québécois (2005-2010)

Gilles Dupuis and Klaus-Dieter Ertler

Contenu : Sandrina Joseph : Tout compte fait. Paradis, clef en main de Nelly Arcan – Fritz-Peter Kirsch : Contre la résignation. Charles le Téméraire d’Yves Beauchemin – Piotr Sadkowski : Entrouvrir la frontière entre les solitudes montréalaises. Hadassa de Myriam Beaudoin – Anne de Vaucher Gravili : Les épigones de Soifs. La naissance de Rebecca à l’ère des tourments et Mai au bal des prédateurs de Marie-Claire Blais – Daniel Chartier : À l’extrême-pointe du contemporain. Rapide blanc de Pascal Blanchet – Catherine Mavrikakis : Échos lointains d’une langue de l’origine. Parents et amis sont invités à y assister de Hervé Bouchard – Klaus-Dieter Ertler : Chassés-croisés canado-argentins. Ce feu si lent de l’exil de Daniel Castillo Durante – Petr Vurm : Laisse-moi te raconter une histoire, pleine de chiens, de bruits et de fureurs. Laisse de Jean-François Chassay – Gilles Dupuis : Compas au boussole ? Nikolski de Nicolas Dickner – Patrick Imbert : De la violence communautariste à la débrouillardise individualiste. La logeuse d’Éric Dupont – Jean-François Chassay : Spectres de la filiation. Matamore no 29 d’Alain Farah – Yvonne Völkl : Une vie à apprendre. Le veilleur de Naïm Kattan – Délia Georgescu : Voyage aux Enfers. Le fou de Bosch de Sergio Kokis – Daniel Castillo Durante : Dérives identitaires. Le fin fond de l’histoire d’Andrée Laberge – Krzysztof Jarosz : L’Autre, l’Art et l’Amour. L’Œil de Marquise de Monique LaRue – Étienne Beaulieu : La rumeur du passé. Le discours sur la tombe de l’idiot de Julie Mazzieri – François Paré : Trois figures de la proximité et du détachement. Ce n’est pas une façon de dire adieu de Stéfani Meunier – Daniel Letendre : L’inconnu(e), avec fracas. Mirror Lake d’Andrée A. Michaud – Neli Ileana Eiben : Quand l’intime se donne à lire. Confession pour un ordinateur de Felicia Mihali – Peter Klaus : Exil et impossible retour. La contrainte de l’inachevé d’Anthony Phelps – Hans-Jürgen Lüsebrink : Éloge du français et apologie de la lecture. L’anglais n’est pas une langue magique de Jacques Poulin – Danielle Dumontet : Passages dans les villes. Mégapolis de Régine Robin – Petr Kyloušek : Quand la grosse femme d’Quand la grosse femme d’à côté voyageait. Les Traversées de Michel Tremblay.