Show Less
Restricted access

Le bernois Friedrich Herbort et l'ésoterisme chrétien en Suisse à l'époque romantique

Series:

Jacques Fabry

C'est à travers Friedrich Herbort (1764-1833), patricien bernois, théosophe et penseur profond qui reprend des mains de son aîné Kirchberger (1739-1799) le flambeau de l'ésotérisme chrétien que l'auteur nous convie à passer en revue les aspects particuliers de la pensée ésotérique en Suisse à l'époque romantique. Au chapitre premier, une étude historique évoque la vie religieuse en Suisse dès le début du XVIIIe siècle et jusqu'à la moitié du XIXe. On y voit s'affronter des tendances très diverses qui vont du quiétisme (ou du piétisme) le plus fervent au séparatisme le plus exalté. Friedrich Herbort, dont la pensée surmonte les contradictions de ces «illuminés», est un éminent représentant de cette théosophie chrétienne dont l'ésotérisme, axé sur un christocentrisme ardent, doit également beaucoup à la gnose, à la Kabbale et à l'Alchimie. Le chapitre II évoque des théosophes chrétiens de grand renom tels que Karl von Eckartshausen et Johann Friedrich von Meyer, sur lequel l'auteur prépare une importante étude. Le troisième chapitre est consacré à une étude thématique de la pensée ésotérique de Friedrich Herbort.
Contenu: La vie de Friedrich Herbort, de Berne (1764-1833), permet à l'auteur de retracer au chapitre un, l'histoire de la pensée ésotérique chrétienne en Suisse à l'époque romantique - Le chapitre deux nous fournit des renseignements intéressants sur Eckartshausen, Friedrich von Meyer, Salzmann, Jung-Stilling, tous amis de Herbort - Le troisième est une étude thématique de la pensée ésotérique de Friedrich Herbort, théosophe chrétien, témoin de son temps.