Show Less
Restricted access

Appropriation et aménagement du territoire

Genève, essai d'écologie urbaine

Series:

Philippe Cordey

Dépouillée de son aspect naturaliste, l'écologie urbaine tend à expliquer l'organisation du territoire en fonction du pouvoir d'intervention que possèdent les individus ou groupes en vue de la réalisation de leurs différents projets socio-économiques et politiques.
Ainsi peuvent apparaître des relations conflictuelles: aux décideurs/aménageurs détenteurs du privilège du contrôle social s'opposent les usagers qui réfléchissent à la valorisation de leur propre rôle au sein de la production urbaine. Les luttes urbaines genevoises ou le scandale de l'affaire de Plan-les-Ouates deviennent, entre autres, les révélateurs de l'enjeu du territoire.
Reste la mesure de l'aménagement proposé. A ce sujet, l'analyse des coûts socio-économiques de la rénovation urbaine au moyen de la technique de l'interview fait apparaître, pour l'usager, une inadaptabilité aux nouvelles dimensions sociales et morpho-fonctionnelles d'un environnement spécifique.
Contenu: Investissant le champ conceptuel de l'écologie urbaine, l'auteur tente une analyse à grande échelle des relations humaines pour aboutir au sens de l'organisation du territoire. Les acteurs urbains sont constamment réactualisés à l'intérieur d'une approche très concrète du cas genevois et chargée d'illustrer les relations conflictuelles ou non qui alimentent la production urbaine d'une part, les conséquences socio-économiques des pratiques aménagistes d'autre part.