Show Less
Restricted access

E.T.A. Hoffmann et la musique

Actes du Colloque International de Clermont-Ferrand

Alain Montandon

Hoffmann était-il avant tout écrivain ou musicien? Fasciné par l'écriture de la musique autant que par la musique de l'écriture, cette grande figure du romantisme allemand créa non seulement les contes qui firent sa célébrité, mais également des symphonies, des sonates, des opéras, dont le plus célèbre Undine fut représenté pour la première fois en France, à l'Université de Clermont-Ferrand, lors du colloque international qui réunit des spécialistes de son oeuvre, germanistes, romanistes, musicologues, venus de nombreux pays (RFA, Italie, Angleterre, USA, Canada, Pays-Bas, etc.) pour dialoguer, en français et en allemand, sur la richesse et la complexité d'une oeuvre féconde et passionnante, qui fait une large place au «poète et au compositeur», aux multiples tensions entre langage et musique, à la critique musicale, au rôle d'un imaginaire de la musique et aux débats passionnels avec les créatures les plus fictives - comme Kreisler et Undine - comme les plus réelles - comme Spontini, Beethoven ou Gluck. Parmi ces analyses riches et variées qui contribuent à une meilleure et nouvelle connaissance d'Hoffmann, place est également faite à ses fortunes et inspirations dans la littérature française du XIXe siècle, qui sut reconnaître le «génie» de ce grand romantique.
Contenu: L'ouvrage «E.T.A. Hoffmann et la musique» analyse les multiples aspects de relations de l'écriture et de la musique chez l'écrivain du romantisme allemand, critique musical, conteur, chef d'orchestre et compositeur (en particulier d'opéras qui annoncent le romantisme musical).