Show Less
Restricted access

Jean-François le Sueur

Contribution à l'étude d'un demi-siècle de musique française (1780-1830)

Jean Mongrédien

Si l'on connaît aujourd'hui encore le nom du compositeur Jean-Fran- çois le Sueur (1760-1837), c'est essentiellement parce qu'il fut le maître d'Hector Berlioz. Le Sueur fut cependant en son temps l'une des figures de proue de la musique française puisqu'il fut même, sous l'Empire, le compositeur officiel de Napoléon 1er. Son oeuvre, qui n'avait jamais encore été l'objet d'une étude de synthèse, méritait d'être tirée de l'oubli. Le Sueur occupe en effet une place importante dans l'histoire de la musique, puisqu'il constitue le maillon de la chaîne qui va de Gluck à Berlioz. A partir de très nombreuses sources inédites, l'auteur étudie essentiellement dans cet ouvrage les théories esthétiques du compositeur, qui fut un novateur en matière de musique religieuse, puis sa musique révolutionnaire et enfin chacun de ses opéras qui se trouve replacé dans son contexte historique et social.