Show Less
Restricted access

Food in postcolonial and migrant literatures- La nourriture dans les littératures postcoloniales et migrantes

Michela Canepari-Labib and Alba Pessini

This book is a collection of articles dealing with various aspects of postcolonial and migrant literatures. In particular, the texts focus on the topic of food and its importance in these literatures and the communities they stem from. The aim is to investigate the relationship between food and identity in postcolonial contexts, focussing in particular on the way food has often become an effective ally in the struggle for recognition of former colonised countries around the world. In their essays, the authors show that what men eat reflects the history of a people, the stages of its development, the influences it has undergone and the memories it has retained. The approaches to the selected literary texts are multiple and bring together different methodologies. The subject matter is analysed from cultural, anthropological and linguistic perspectives, in an attempt to assess whether the strategies adopted by various nations during their colonial and postcolonial experience might actually share a common core.
Ce volume est un mélange de textes qui interpellent différents aspects de ce que la critique a convenu d’appeler les « Littératures postcoloniales et migrantes ». Les textes s’interrogent, en particulier, sur l’importance que la « nourriture » a toujours revêtue au sein de ces littératures et des communautés dont elles sont l’expression. Il s’agit d’enquêter sur la relation entre nourriture et identité dans le contexte postcolonial et de porter une attention toute particulière aux processus à travers lesquels la nourriture est très souvent devenue une alliée dans la lutte pour la reconnaissance de tous les anciens pays colonisés à travers le monde. Dans leurs essais, les auteurs montrent que les nourritures sont le miroir de l’histoire d’un peuple, des étapes de son développement, des influences qu’il a subies et de la mémoire qu’il a conservée. Les approches aux textes littéraires choisis sont multiples et elles s’appuient sur différentes méthodologies. La thématique en question est analysée d’un point de vue culturel, anthropologique et linguistique, pour essayer, si possible, d’identifier un dénominateur commun aux stratégies adoptées par les différentes nations au cours de leur expérience coloniale et postcoloniale.