Show Less
Restricted access

L’au-delà au Moyen Age

« Les visions du chevalier Tondal » de David Aubert et sa source la « Visio Tnugdali » de Marcus- Edition, traduction et commentaires

Yolande de Pontfarcy-Sexton

Les Visions du chevalier Tondal – récit du voyage dans l’au-delà de l’âme d’un chevalier irlandais plongé dans le coma – ont été rédigées à Gand, en 1475, par David Aubert, pour Marguerite d’York, duchesse de Bourgogne. Elles sont pour la première fois publiées ici avec leur source, d’après un manuscrit inédit : la Visio Tnugdali, écrite en Bavière, en 1149, par Marcus, un moine irlandais, à la demande de l’abbesse G. du couvent bénédictin de St Paul-hors-les Murs de Ratisbonne. La comparaison de ces textes et l’étude du contexte historique et culturel des deux auteurs mettent en relief l’investissement du traducteur et les divergences qui en résultent, tout en montrant la dimension européenne de l’époque médiévale et l’évolution des pensées, ne serait-ce que dans la conception spatiale de l’au-delà. La présentation du texte latin sous sa traduction en moyen français, avec, en regard la traduction en français moderne du récit suivie des notes, simplifie cette approche comparative complexe, tout en la rendant accessible à un large public.

Table of contents