Show Less
Restricted access

Maurice Barrès, la Lorraine, la France et l’étranger

Series:

Olivier Dard, Michel Grunewald, Michel Leymarie and Jean-Michel Wittmann

Maurice Barrès est l’homme de la Revanche de 1870 et des « bastions de l’Est », de la Lorraine, en particulier mosellane, qui est au cœur de Colette Baudoche. Il est aussi, avec Charles Maurras, le doctrinaire majeur du nationalisme français. « Prince de la jeunesse » puis académicien, il occupe enfin une place majeure sur l’échiquier littéraire des années 1880-1920. La relation entre politique et littérature caractérise ce volume qui réunit 26 chercheurs français et étrangers. L’ouvrage s’interroge aussi sur la définition du barrésisme, doctrine et entreprise tout à la fois esthétique, politique et largement individuelle, à la différence du maurrassisme. Si Barrès a des émules, il ne cherche pas à être un chef de file, au moins sur le plan politique. Centré sur « les années Barrès », l’ouvrage analyse aussi ses postérités, en particulier dans la France de l’entre-deux-guerres où son influence reste importante. Le volume étudie enfin, et pour la première fois, la relation de Barrès à l’étranger sur le double registre de la politique et de la littérature ; il analyse de quels types de transferts politiques et culturels celle-ci est génératrice.