Show Less
Restricted access

Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard

Series:

Àngels Santa

En août 1958, Roger Martin du Gard meurt dans sa maison du Tertre. 50 ans plus tard, il semble intéressant de porter un regard critique sur son œuvre et d’évaluer la portée de celle-ci, en étudiant la valeur du renouvellement littéraire prôné par son auteur. Ce livre, issu d’un colloque international organisé à l’Université de Lleida en octobre 2008, se penche sur la littérature populaire et l’étude de la féminité, au cœur de cette œuvre monumentale, en proposant de nouvelles approches et interprétations.
Dans un premier temps se dégage une réflexion théorique sur la création littéraire, les influences et la définition même de roman populaire ou de littérature populaire envisagées du point de vue de l’écrivain et de son entourage. La deuxième ligne de force se focalise sur la femme et ses rapports avec la problématique populaire, privilégiant les personnages féminins martiniens qui possèdent le plus de caractéristiques empruntées au romanesque et au populaire.
L’ensemble des contributions offre une richesse plurielle et centrée sur l’analyse de la création littéraire d’un point de vue théorique, en cherchant à délimiter la portée et les limites du populaire, et d’un point de vue thématique en s’attachant au rôle du féminin dans l’imaginaire de l’écrivain.