Show Less
Restricted access

Quand la Maison-Blanche prend la parole

Le discours présidentiel de Nixon à Obama

Luc Benoit à la Guillaume

Au vingtième siècle, l’essor d’une présidence américaine forte est inséparable de la montée en puissance du discours. Véritable pouvoir informel, la prise de parole publique s’est imposée lors des campagnes électorales mais également pour gouverner, représenter la nation, en célébrer les valeurs et faire pression sur le Congrès. Elle a donné naissance à une riche tradition rhétorique et relève surtout de la manipulation des affects de l‘opinion publique.
Cet ouvrage étudie la manière dont la parole présidentielle se plie aux formats et aux exigences mercantiles des médias pour proposer au peuple deux versions faussement antagonistes du rêve américain. Fille de la présidentialisation du système politique, n’en a-t-elle pas accompagné la démocratisation avant de proliférer afin de compenser le déclin des partis et la fermeture croissante du champ politique ? Ce livre retrace l’essor de la parole présidentielle, étudie ses fonctions, de l’élection du président à l’exercice du pouvoir en passant par la célébration des rites de la religion civile, et éclaire la manière dont les présidents exploitent ses règles rituelles et rhétoriques.