Show Less
Restricted access

La femme cent sexes ou les genres communicants

Deharme, Mansour, Prassinos

Marie-Claire Barnet

Ce livre s'inscrit dans la mouvance de la relecture récente dont le surréalisme a fait l'objet. Le fil conducteur est une analyse de la subversion surréaliste au féminin, à travers les oeuvres de Lise Deharme, Joyce Mansour et Gisèle Prassinos. Tout en respectant les différences entre les oeuvres, cette étude révèle un curieux leitmotiv: les trois auteurs portent un accent nouveau sur l'ambiguïté de l'identité sexuelle et des rôles masculin-féminin. La femme cent sexes ou les genres communicants s'adresse de façon originale à la question du «groupe surréaliste» et réinterroge ce qu'on a pu nommer le «sexisme» des écrivains et artistes masculins, en soulignant toute la problématique de la double subversion, à savoir la subversion au féminin de la subversion surréaliste. Un dialogue est établi entre les femmes écrivains, les artistes surréalistes et les théories psychanalytiques et féministes. L'auteur propose donc une nouvelle approche et d'autres questions pour les études du surréalisme, en écho aux débats actuels sur l'histoire du mouvement.
Contenu: Relecture du surréalisme à travers trois auteurs féminins - Deharme, Mansour et Prassinos - Remise en question des rôles féminin-masculin et de l'identité sexuelle - Théorie et pratique de l'interprétation interdisciplinaire d'un mouvement littéraire et artistique - Poésie, roman et art modernes.