Show Less
Restricted access

Expériences sur les groupes dominants et dominés

La perception de l’homogénéité des groupes

Fabio Lorenzi-Cioldi et Klea Faniko

Ils se ressemblent tous, mais nous sommes tous différents! Ce slogan familier résume la manière dont nous tendons à juger les personnes qui font partie d’autres groupes et celles qui font partie de nos propres groupes. Plusieurs théories de la psychologie sociale rendent compte de ces perceptions plus homogènes des hors-groupes que des groupes d’appartenance. Mais ce livre montre avec force exemples que certains groupes sont communément jugés plus homogènes que d’autres et ce indépendamment des personnes qui les jugent. Quels sont ces groupes, et pourquoi en est-il ainsi? S’appuyant sur une série d’enquêtes et d’expériences menées en milieu naturel et en laboratoire, l’auteur démontre que l’homogénéité attribuée à un groupe est intimement liée au statut social de ce groupe. A la base de la pyramide des statuts, les personnes sont jugées comme les membres d’ensembles cohésifs, unifiés et homogènes, tandis qu’à ses sommets, elles sont particularisées au point d’occulter leur appartenance à un groupe. L’ouvrage propose une théorie de l’émergence de ces représentations contrastées des groupes dominants et des groupes dominés.
Contenu: Relations entre groupes – homogénéité des groupes – identité sociale – revue de littérature.