Show Less
Restricted access

Le sens de la métrique chez François Villon

Le Testament

Roger Pensom

Comment une poésie composée à partir d’un fonds de clichés a-t-elle pu envoûter des générations de lecteurs? La magie de la métrique de Villon reste un domaine inexploré, faute d’une théorie cohérente du rôle de l’accent dans le Moyen Français. Puisque le contenu esthétique et philosophique du texte poétique dépend de ce niveau du texte où les éléments linguistiques (phonologiques, morphologiques, lexicaux) sont ordonnés par rapport aux catégories formelles (métrique, rime, répétition), il s’ensuit que la validité d’une lecture donnée dépend entièrement de la validité de sa prise analytique sur ce niveau-là du texte. Prenant appui sur la théorie qu’il a présentée dans Accent and Metre in French (Peter Lang, 1998, 2000) l’auteur pose les bases d’une lecture du Testament qui fait pleinement valoir les rapports des paliers formel et sémantique du texte. Toute lecture d’un texte en vers présuppose la réalisation de ses structures métriques par le biais au moins d’une sous-vocalisation inconsciente. En traçant l’évolution du texte récité dans le ‘temps réel’, ce livre cherche à présenter une théorie cohérente de la relation forme/signification dans le Testament qui puisse justifier l’attention que les lecteurs expérimentés ont toujours accordée à Villon.
Contenu: La magie de la métrique – Le texte en tant qu’expérience auditive – Rapports des traits formels et sémantiques – Portée esthétique et philosophique du texte.