Show Less
Restricted access

Le statut existential du platonisme

Platon dans l’analytique existentiale de Heidegger

Robert Petkovsek

En réactualisant la question de la présence du platonisme dans les écrits de jeunesse de Heidegger (1919-1929), cet ouvrage comble une lacune importante dans les recherches heideggériennes, qui, jusqu’à présent, ont surtout souligné son anti-platonisme. L’auteur défend au contraire la thèse selon laquelle le rôle de la critique heideggérienne du platonisme est de préparer une réappropriation originale de Platon.
Dans un premier temps, il se penche sur la déconstruction heideggérienne des formes modernes du platonisme, que Heidegger appelle «platonisme tout à fait banal» à cause de leur caractère ahistorial, théorique et formel. Il met ensuite en lumière l’influence structurelle de la République de Platon sur l’ontologie fondamentale de Etre et Temps. Mais au Bien que Platon introduit dans l’allégorie, Heidegger substitue la temporalité comme horizon ultime du sens de l’être. Finalement, l’étude met en relief une présupposition latente dans l’œuvre de Heidegger selon laquelle le Sophiste et le Théétète contiennent en germe les idées principales de l’analytique existentiale et de l’ontologie fondamentale.
La réappropriation heideggérienne de Platon consiste ainsi dans le passage d’un platonisme théorique à un platonisme pratico-existential.
Contenu: L’histoire et la déconstruction de l’a priori théorique – La réinterprétation temporale de la République. L’allégorie de la caverne dans l’analytique existentiale – La réinterprétation existentiale du Théétète et du Sophiste – Conclusion générale.