Show Less
Restricted access

Les connecteurs, jalons du discours

Series:

Agnès Celle, Stéphane Gresset and Ruth Huart

Cet ouvrage porte sur les connecteurs de l’anglais, envisagés aussi à travers la comparaison avec le français. Il rassemble huit contributions qui s’appuient sur des corpus diversifiés, authentiques ou traduits, issus de la langue écrite et de la langue orale.
Au-delà du rôle informationnel des connecteurs, quel type de relation construisent-ils entre les propositions qu’ils relient ? Lieu privilégié de l’interaction entre syntaxe, sémantique, lexique et pragmatique, les connecteurs amènent le linguiste à s’interroger sur la manière dont ces domaines s’articulent dans l’organisation textuelle. En confrontant différents connecteurs proches mais non synonymes pour autant, en opposant la connexion à l’absence de connecteur, les différentes contributions de ce volume explorent des relations discursives de continuité, contraste et rupture, et montrent quel rôle les connecteurs jouent dans la cohésion du discours. Il ressort de cet examen que concession, contradiction et reformulation mettent en jeu le point de vue de l’autre en tant que pivot incontournable de toute argumentation.
Contenu : Fiona Rossette : Connecteurs, enchaînements cohésifs et lisibilité en anglais : quelques pistes de réflexion – Claude Guimier : Adverbe de domaine et structuration du discours – Anne Trévise/Laëtitia Constant : Asyndète et construction du fictif dans certaines variétés d’anglais – Yvon Keromnes : Temporalité, narration et connexion - Le cas du marqueur and – Bruno Poncharal : Cohérence discursive en anglais et en français : fonction des connecteurs dans la traduction – Blandine Pennec : In other words : un connecteur de reformulation – Claude Charreyre : « Du pareil » mais pas « au même » : even so, all the same, still – Nicolas Ballier/Catherine Filippi-Deswelle : Le though dit « adverbial ».