Show Less
Restricted access

Concession et dialogisme

Les connecteurs concessifs à l’épreuve des corpus

Series:

Sylvie Mellet

Cet ouvrage examine la parasynonymie des connecteurs concessifs adverbiaux français cependant, néanmoins, pourtant, pour autant, toutefois. Partant du principe que l’économie d’une langue ne saurait tolérer la parfaite synonymie d’un ensemble de termes aussi courants, les auteurs tentent de démêler le sens exact et les spécificités d’emploi de ces connecteurs, recourant pour ce faire à l’analyse en contexte de plusieurs centaines d’occurrences de chaque item ; les corpus étudiés permettent d’intégrer la perspective diachronique puisqu’ils couvrent l’histoire de la littérature française du 16 e au 20 e siècle.
Ces analyses sur les adverbiaux concessifs français sont enrichies d’une confrontation avec quelques autres connecteurs empruntés à des langues proches (grec ancien, latin, allemand).
Cet ouvrage collectif est issu d’un travail concerté et de longue haleine entre linguistes et stylisticiens, ce pour quoi il ouvre sur un sujet pourtant déjà bien labouré des perspectives neuves et stimulantes.
Contenu : Sylvie Mellet : Introduction – Véronique Montagne : Les connecteurs concessifs dans la littérature française du 16e siècle – Sylvie Mellet/Michèle Monte : Néanmoins et toutefois – Dominique Longrée : Note en contrepoint sur nihilominus – Lucile Gaudin/Geneviève Salvan/Sylvie Mellet : Pourtant et pour autant – Nathalie Schnitzer : Le connecteur dabei dans l’expression de la concession en allemand – Sylvie Mellet/Michèle Monte : Cependant – Michèle Biraud : Empês dans l’Iliade : le connecteur de toutes les relations de concession.