Show Less
Restricted access

Pouvoirs et fêtes princières à Fribourg-en-Brisgau (1677-1814)

Series:

Gilles Buscot

Ce livre aborde l’histoire de Fribourg-en-Brisgau sous l’angle des festivités princières qui y furent célébrées de 1677 à 1814. Au cours de cette période, cette cité « frontalière » fut confrontée à de nombreux changements de bannière : elle vit alterner des périodes de domination française et autrichienne, puis devint provisoirement modénaise, avant d’être finalement rattachée au grand-duché de Bade. Les fêtes princières étudiées dans ce volume nous permettent ainsi d’observer, comme au travers d’un prisme, chacun de ces fréquents revirements politiques.
Au fil des chapitres, l’ouvrage analyse l’iconographie et les discours festifs liés notamment aux entrées solennelles célébrées à Fribourg. À travers ces festivités, l’auteur s’attache à mettre en lumière les évolutions et les permanences du jeu festif : jeu de légitimation, de séduction, de résistance aussi, parfois, auquel se livrent le pouvoir princier et les différents pouvoirs locaux. L’étude de ces célébrations fait progressivement ressortir la fidélité d’une grande partie de la population fribourgeoise à la maison des Habsbourg, malgré les efforts de communication déployés par les dynasties princières concurrentes.
Contenu : La constitution progressive d’une identité autrichienne de Fribourg jusqu’en 1677 : Mise en place et articulation des différents pouvoirs – Louis XIV et Fribourg : Les symboles d’un nouveau pouvoir absolutiste (1677-1697) – Du traité de Ryswick à la paix d’Aix-la-Chapelle. L’identité autrichienne menacée puis renforcée (1697-1748) – Le thérésianisme et les fastueuses célébrations de l’alliance franco-autrichienne (1748-1770) – La simplification des rituels princiers sous Joseph II (1770-1792) – Les guerres révolutionnaires et la nouvelle conscience autrichienne de Fribourg (1792-1797) – La fragile transition modénaise ou le changement dans la continuité (1797-1806) – La légitimation du transfert badois par les fêtes « historisantes » (1806-1812) – L’espoir illusoire d’un retour à l’Autriche (1813-1814).