Show Less
Restricted access

Claude Simon

une écriture en cinéma

Series:

Bérénice Bonhomme

La critique simonienne s’est déjà penchée sur les rapports de l’œuvre de Claude Simon à l’image, peinture ou photographie, mais le lien au cinéma n’a donné lieu qu’à peu d’études approfondies. Cette recherche met donc au jour les liens complexes de Claude Simon à l’image cinématographique et fait porter l’effort d’analyse sur ce dialogue toujours renouvelé entre écriture et réalisation filmique, afin de montrer dans quelle mesure le passage d’un langage à un autre influence notablement le processus créatif chez Claude Simon.
L’écrivain a commencé à écrire un découpage pour l’adaptation de La Route des Flandres dès 1961, mais le projet n’a pas abouti. Ce que, dès lors, cet ouvrage tente de mettre en évidence c’est l’histoire d’un rendez-vous manqué dont la dynamique va pourtant enrichir toute une œuvre littéraire.
Contenu : Comment le cinéma - ses dynamiques, ses rythmiques, ses techniques - a influencé l’écriture simonienne – La tension de l’image dans les mots – L’image comme ferment contestataire – La pulsion scopique et le dispositif cinématographique – L’étude des illusions d’optique dans l’écriture simonienne – Le cinéma comme modèle de la relation simonienne au système perceptivo-cognitif – Etapes de fabrication d’un film et utilisation d’un vocabulaire technique – Les caractéristiques de l’image : le cadre, la lumière, la bande son – Un monde d’ombre et de lumière – Le paradoxe d’un flux discontinu qui paraît continu – Doit-on parler de « montage » au sein de l’écriture simonienne ? – Mélange d’images et représentation du temps.