Show Less
Restricted access

L’Europe communautaire au défi de la hiérarchie

Series:

Bernard Bruneteau and Youssef Cassis

Dès les années 1950, l’Europe s’est symboliquement et concrètement placée sous les auspices d’une référence communautaire supposant égalité entre États, acteurs économiques et régions. Ne s’agissait-il pas dans l’esprit des fondateurs de rompre avec une histoire où avaient alterné, depuis le XVII e siècle, les pratiques du « concert » (des grandes puissances) et de l’hégémonie ? Dans la nouvelle Communauté, les lois de l’unanimité puis de la majorité démocratique garantiraient la coexistence égalitaire des « petits » et « grands » États membres, des anciens et des nouveaux entrants.
Pourtant, force est de reconnaître que la construction européenne a été travaillée par des logiques de hiérarchisation, qu’il s’agisse des institutions, des relations entre États ou encore de l’économie. « Moteur » franco-allemand, « noyau dur », « groupe pionnier », « Europe à plusieurs vitesses », etc. : les expressions ne manquent pas pour exprimer et voiler tout à la fois cette tendance lourde.
Revisitant la notion d’« ordre européen », explorant les premiers développements de l’idée d’Europe unie, l’ouvrage, issu d’un colloque international tenu en septembre 2004 à l’Université Pierre Mendès France-Grenoble II, s’essaie à identifier les processus, les domaines et les pratiques qui portent jusque dans l’Europe d’aujourd’hui le poids de préoccupations séculaires.
Contenu : Bernard Bruneteau : Introduction – Georges-Henri Soutou : L’ « ordre européen » d’avant 1945. Entre équilibre et tentation impériale – Jean-Luc Chabot : Le primat de la civilisation occidentale au principe des premiers plans d’Europe unie – Jürgen Elvert : Carl Schmitt, un précurseur du Großraumplanung national-socialiste ? – Sylvie Lefevre-Dalbin : L’idée d’Eurafrique dans les années 1950. L’exemple des projets économiques franco-allemands – Geneviève Duchenne : Les ambitions et les stratégies européennes d’un petit État. Le cas de la Belgique des années 1920 aux années 1950 – Guy Guillermin : La construction européenne et le droit. L’Union européenne face au défi de la hiérarchie des normes – Katrin Rücker: La France et les négociations d’élargissement des années 1960 et 1970. La préséance de l’État en question ? – Maxime Lefebvre : Le moteur franco-allemand est-il nécessaire ? – Jean-Louis Quermonne : Vers une Europe diversifiée. Europe à la carte, Europe à plusieurs vitesses ou coopérations renforcées ? – Edwige Tucny : Les membres de la nouvelle Europe centrale et orientale. Le droit de se taire ? – Eve Fouilleux : L’agriculture dans le projet européen. Hiérarchies ou compromis ? – Youssef Cassis : Les enjeux de la prééminence financière. Les places financières internationales en Europe, 1850-2005 – Georges Mercier : Intégration européenne et hiérarchisation régionale en Europe orientale.