Show Less
Restricted access

Histoire, mémoire, identité dans la littérature non fictionnelle

L’exemple belge- Actes du colloque de Salerne organisé par Annamaria Laserra et Marc Quaghebeur (novembre 2004)

Series:

Annamaria Laserra

La propension à l’oubli du vécu historique, à sa manipulation, voire à sa négation, n’est pas étrangère à notre époque. L’interrogation sur la documentation de la mémoire ne peut donc être esquivée.
Dans ce cadre, il est clair que les écrivains peuvent, tout autant que les historiens, être mobilisés pour comprendre la problématique sous-jacente aux phénomènes de réminiscence et d’oubli.
Leur représentation de l’Histoire ou de leur rapport à cette dernière s’est trouvée au centre du colloque de Salerne (17-19 novembre 2004) consacré aux écrits littéraires non fictionnels, d’une part, au champ belge francophone des 150 dernières années d’autre part.
« Mémoire et engagement », « Mémoire des temps de guerre », « Mémoire culturelle et identité de l’artiste » ventilent des contributions qui concernent aussi bien Verhaeren que Bauchau, Van Lerberghe ou de Ghelderode, Louvet ou Goffin, Mertens ou Detrez, De Becker ou Malva, Nougé ou Vivier, Gevers ou Ley, mais aussi Victor Serge et Charles Baudelaire, voire Fellini-Simenon au travers de leur correspondance.
Contenu : Annamaria Laserra : Introduction – Jean-Max Guieu : Les intellectuels belges dans l’Affaire Dreyfus – Marc Quaghebeur : La rigueur concrète de Victor Serge – Paul Aron/Cécile Vanderpelen-Diagre : La révolution avortée du fascisme occidental. Raymond De Becker, mémorialiste – Lénia Marques : Le labyrinthe de la mémoire et de l’ironie. L’Histoire à travers la correspondance des surréalistes bruxellois – Rosalba Gasparro : Jean Louvet, l’Homme qui avait l’Histoire dans sa poche – Maria Clara Pellegrini : Conrad Detrez ou la mémoire comme éthique de la dissidence – Annamaria Laserra : Mensonge historique et oubli délibéré, le « J’accuse » de Pierre Mertens – Agnese Silvestri : Une écrivaine dans la Belgique occupée. Les Cahiers 1915-1918 de Marie Gevers – Maurice Delcroix : La mémoire de la guerre dans l’œuvre de Robert Vivier – Domenica Iaria : Les souvenirs « à bout portant » de Robert Goffin. Écho poétique du XXe siècle – Ginette Michaux : Madeleine Ley (1901-1981). Aux sources secrètes du Grand feu – Francesco Cardellicchio : La Correspondance de Constant Malva. Voyage de la mémoire dans l’Histoire – Giovanni Dotoli : Baudelaire : s’écrire ailleurs – Jean Robaey : Verhaeren et l’Allemagne. La correspondance avec Stefan Zweig – Paola Salerni : Ghelderode épistolier. Correspondance avec Gianni Nicoletti – Marina Geat : Mémoire et créativité dans la correspondance Simenon-Fellini – Beïda Chikhi : L’éphémère et le pérenne. Synthèse de la temporalité dans l’écriture du journal d’Henry Bauchau Passage de la Bonne-Graine.