Show Less
Restricted access

Rôles, action sociale et vie subjective

Recherches à partir de la phénoménologie de Michel Henry

Series:

Raphael Gely

Comment penser le rapport des rôles à l’affectivité originaire de la vie ? Quelle place les rôles occupent-ils dans la vie subjective des individus et quelle fonction remplissent-ils dans l’accroissement de leur désir de vivre et d’engagement ? Comment ces rôles s’articulent-ils au processus de construction d’un monde commun ? Car si l’expérience des rôles peut générer de la souffrance sociale, n’est-elle pas en même temps nécessaire à la montée en puissance d’une véritable créativité individuelle et collective ?
À partir d’une reprise des thèses les plus fondamentales de la phénoménologie de Michel Henry, cet ouvrage a pour objectif de montrer de quelle façon une certaine expérience des rôles est nécessaire à l’intensification de l’épreuve que les individus font de la singularité radicale de la vie, de sa partageabilité et de sa créativité.
En ouvrant un champ de recherche inédit consacré au rapport entre les rôles et l’épreuve que les individus font de leur appartenance à la dynamique d’une vie tout aussi originairement commune que singulière, l’auteur démontre ainsi que si un certain usage des rôles participe à une aliénation de la vie, un autre usage est requis pour libérer les forces de vie des individus.
Avec ce projet d’une phénoménologie radicale de la vie sociale, c’est du rapport entre les rôles et la créativité de la vie dont il est essentiellement question.
Contenu : L’intentionnalité de l’action et l’affectivité de l’agir – La singularité de l’action – Déterminisme social et vie subjective – Socialité et individualité – Solidarité et affectivité – Action et besoin – Anonymat, individualité et interchangabilité – Rôle et conscience – La question des rôles chez Hegel et Marx – Idéalité et habitualité – Rôle, acteur et personnage – Agir commun et jeu social – Rôle et créativité sociale – Domination, aliénation et émancipation – Théorie de l’action collective – Critique sociale et philosophie de la vie.