Show Less
Restricted access

Amie et rivale

La Grande-Bretagne dans l’imaginaire français à l’époque gaullienne

Series:

Agnès Tachin

À deux reprises, en 1963 et en 1967, le général de Gaulle s’est opposé fermement à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le Marché commun, décision acceptée à l’époque par une majorité de Français.
C’est par l’étude des représentations que cet ouvrage aborde la question des deux premières candidatures britanniques. Familier et étrange, admiré, détesté et envié, le peuple d’outre-Manche n’a jamais cessé d’éveiller en France des sentiments contradictoires, donnant naissance à un système de représentations complexe. Celui-ci aurait-il favorisé le « non » de la France ? Émissions télévisées, guides touristiques, manuels scolaires, archives diplomatiques, la perception française est ici minutieusement étudiée à travers une grande variété de sources.
L’image de l’Autre n’est jamais figée, elle évolue au contact des faits, or les années 1960, situées au cœur des Trente Glorieuses, sont marquées par d’importants bouleversements dans les deux pays : disparition de l’empire, émergence de la société d’abondance et de loisirs, affirmation de la jeunesse, révolution culturelle... Comment la France gaullienne a-t-elle perçu la métamorphose de sa vieille rivale ?
Ce livre apporte un éclairage nouveau sur la première phase de blocage de la construction européenne, il propose aussi une autre approche de l’histoire des représentations en mettant étroitement en relation l’imaginaire et le politique.
Contenu : Des représentations multiséculaires – Une meilleure connaissance de l’Autre ? – Un monde tourné vers le passé – La Grande-Bretagne, troisième Grand ? – Le vent des sixties – La crise britannique ou l’heure des remises en cause – Une revanche sur le passé ? – La supériorité de la France à l’épreuve de la négociation – La perception malaisée d’un nouveau rapport de force.