Show Less
Restricted access

Sensibilités pragmatiques

Enquêter sur l’action publique

Series:

Fabrizio Cantelli, Marta Roca i Escoda and Joan Stavo Debauge

Au cœur des transformations contemporaines qui affectent le devenir des pays européens se trouve la question de l’évolution de l’État et de ses formes d’intervention. Pour se tenir à la hauteur de cette évolution et en rendre compte dans le détail, les sciences sociales et politiques sont amenées à revisiter en profondeur leurs outils d’analyse. Dans cette perspective, cet ouvrage propose un ensemble d’enquêtes minutieuses qui portent un regard renouvelé sur l’action publique s’inspirant d’un « tournant pragmatique » des sciences sociales.
Plus qu’une école de pensée bien délimitée, aux méthodes éprouvées, l’ouvrage présente des travaux qui partagent une certaine sensibilité théorique et méthodologique. Cette « sensibilité pragmatique » se caractérise par une envie commune de décrire finement les transformations que subit l’action publique, en adoptant les outils et les concepts susceptibles de prendre au sérieux ce qui change et ce qui fait changer. En s’appuyant sur des terrains très divers, les articles rassemblés donnent ainsi à voir l’action publique dans toute son épaisseur et sa dynamique : des gestes les plus quotidiens des opérateurs locaux aux arènes législatives européennes. L’analyse de l’action publique devient celle du politique en action dans ses efforts matériels, discursifs et conventionnels, pour composer un monde commun.
Les responsables de la publication : Fabrizio Cantelli est chargé de recherches du FNRS à l’Université libre de Bruxelles (ULB). Il est docteur en sciences politiques et mène ses enquêtes au sein du Groupe de recherche sur l’action publique de l’ULB.
Marta Roca i Escoda est docteure en sociologie de l’Université de Genève où elle a travaillé en tant que chercheuse et enseignante. Actuellement, elle est post-doctorante au Groupe de recherche sur l’action publique de l’ULB.
Joan Stavo-Debauge est chargé de recherches à l’Institut de sociologie des communications de masse (ISCM), Université de Lausanne. Il est docteur en sociologie et est associé à l’Institut Marcel Mauss et au Groupe de sociologie politique et morale de l’EHESS (Paris).
Luca Pattaroni est docteur en sociologie et chercheur au Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il est par ailleurs chercheur associé au Groupe de sociologie politique et morale de l’EHESS (Paris).