Show Less
Restricted access

Naissance des mouvements européens en Belgique (1946-1950)

Series:

Nathalie Tordeurs

Contrairement à certaines idées reçues, la volonté de construire une Europe unie, sous quelque forme que ce soit, ne constitue pas l'apanage des Pères fondateurs de la construction européenne. En effet, l'«esprit européen», déjà développé sous la plume d'un Victor Hugo ou d'un Mazzini, a considérablement évolué depuis le début du XXe siècle. Vers 1930, l'idée européenne était déjà au centre des préoccupations – Aristide Briand et Richard Coudenhove-Kalergi avaient tous deux développé des plans d'union à l'échelle de l'Europe – mais elle fut ensuite occultée par la montée du péril nazi. Elle refit surface durant la Seconde Guerre mondiale au sein de la Résistance, dans les gouvernements en exil à Londres, mais aussi parmi les personnes et les cercles émigrés en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Dès 1945, une série d'initiatives privées fleurissent un peu partout en Europe et la Belgique constitue un territoire idéal pour l'émergence de mouvements fédéralistes en faveur de l'intégration européenne. Mais si, en ces années d'après-guerre, l'idéal européen résonne d'un même écho, la plus grande diversité règne au sein des mouvements. Le consensus existe bel et bien sur la nécessité de préparer l'avenir de l'Europe par le biais d'une construction de structures capables de préserver la paix conclue au prix de cinq années de guerre, mais force est de constater que les points de vue divergent fortement sur la question de l'architecture à élaborer et, partant, sur les moyens et méthodes à mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés.
Cet ouvrage pose des jalons essentiels et représente une contribution appréciable à l'historiographie relative à un sujet à la fois passionnant par sa diversité mais également par son actualité, attendu les débats en cours sur l'architecture de l'Europe en construction.
Contenu: Cet ouvrage étudie la création et l'action des mouvements fédéralistes en faveur de l'intégration européenne en Belgique entre 1946 et 1950. Nés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour préserver la Paix, les mouvements belges et sections belges de mouvements européens ont déployé, autour de la solution fédérale, des méthodes et des programmes de construction d'un avenir commun à l'Europe très variés.