Show Less
Restricted access

L’ouverture des frontières européennes dans les années 50

Fruit d’une concertation avec les industriels ?

Series:

Marine Moguen-Toursel

Juste après la Seconde Guerre mondiale se répand en Europe l’idée selon laquelle la protection de l’économie peut freiner l’expansion. Les Européens s’efforcent donc de réduire progressivement les nombreuses restrictions aux échanges instaurées au cours des années 30.
L’analyse porte essentiellement sur la politique d’ouverture des marchés français et allemand aux importations à partir de 1949. Elle retrace non seulement les étapes et modalités du désarmement tarifaire et contingentaire, mais également les objectifs et les controverses au sein des administrations nationales.
Le travail montre que les différences d’attitudes entre une France protectionniste et une Allemagne plus libérale recoupent d’autres clivages, en particulier au sein des administrations françaises. Il révèle également des convergences de points de vue peu connues entre industriels français et allemands autour de la nécessaire protection de certains secteurs sensibles et la préférence, longtemps affirmée, d’une approche contractuelle des relations industrielles par le biais des ententes.
Cet ouvrage présente donc une double originalité: d’une part, il se place dans une perspective comparative, française et allemande; d’autre part, il tente une confrontation entre mythes et réalités de l’intégration européenne à travers l’attitude des États et des organisations patronales.