Show Less
Restricted access

L’Europe et la Méditerranée

Actes de la VIe Chaire Glaverbel d’études européennes 2000-2001

Series:

Michel Dumoulin and Geneviève Duchenne

À en croire le mythe, Europe, montée sur le taureau, aurait quitté Tyr et non la Grèce. Plus qu’un objet de controverse, la question de savoir d’où partit Europe constitue l’illustration même d’une réalité: notre revendication partagée d’une patrie commune qui est aussi interrogation sur le destin et les enjeux du rapport de l’Europe avec la Méditerranée. Que l’histoire, les civilisations, les cultures soient interpellées semble aller de soi. Depuis la plus haute antiquité, la Méditerranée – les Méditerranées? – a fait l’objet de brassages, courants, déchirements, rapprochements. L’histoire antique ne peut toutefois servir d’alibi. Depuis lors, la Méditerranée n’a cessé d’être enjeu et lieu de destins – communs, parfois; antagonistes, souvent; carrefour d’échanges culturels, sociaux et économiques, toujours. À cet égard, la dernière décennie du XX e siècle a vu se mettre en place les premiers éléments de ce que certains considèrent comme une intégration euro-méditerranéenne. Du Maroc à la Turquie, presque tous les pays de la Méditerranée méridionale et orientale ont signé ou négocient des accords de libre-échange avec l’Union européenne. Les effets de ce mouvement sont encore loin d’être clairs mais on peut sans doute mettre en exergue l’instauration, à terme, d’une libre circulation des marchandises entre le Nord et le Sud. Et vice et versa? Le cadre juridique de l’échange constitue évidemment un autre sujet d’interrogation, notamment parce qu’il s’agit de mieux appréhender un processus qui est aussi le résultat de choix politiques. Mais ce questionnement ne se limite pas à la perspective de la libre circulation des biens et des capitaux réglée par un dispositif juridique. Il concerne aussi les hommes, les idées et les cultures. Qui niera que le phénomène migratoire concerne les deux rives de ce qui pourrait être – utopie? – une réelle Mare nostrum.
Contenu: Michel Dumoulin: Méditerranée(s)... – Louis Michel: L’Europe et la Méditerranée – Maurice Aymard: La Méditerranée et l’Europe. Un regard de longue durée – Elie Barnavi: La Méditerranée ancienne: la constitution d’un espace de civilisation – Maryline Fiaschi: Le programme MEDA dans une perspective de longue durée. Un cas d’école: Le Maroc – Alejandro V. Lorca Corróns: The Mediterranean: A Circular Space – Alfred Tovias: EU Membership and Partnership as Anchors to Economic and Political Reforms in Europe’s Periphery – Semih Vaner: La Turquie et l’Union européenne. L’altérité commune – Constantin A. Stephanou: La Grèce et la Méditerranée orientale: passé, présent, futur – Marc-André Gaudissart: Cinq ans après Barcelone. Etat et perspectives du Partenariat euro-méditerranéen – Henri Labayle: Le troisième pilier et les accords d’association – Jean Raux: La mise en perspective des accords d’association euro-méditerranéens – Nikolaos Raptopoulos: La politique étrangère turque envers l’UE et le monde arabe: une instrumentalisation de l’islam dans les années 90 – Vincent Engel: Elucubrations d’un homme du Nord à propos d’un berceau sur lequel il ne s’est (presque) jamais penché – Bichara Khader: L’instrumentalisation religieuse: une analyse sur la longue durée – Paul-F. Smets: Albert Camus. Sa vraie Méditerranée: «la vérité avant la fable, la vie avant le rêve» – Vincent Daumas: Le pouvoir face à l’islam politique dans les pays arabes de la Méditerranée: stratégies adoptées, résultats obtenus (1980-2000) – Sarah Leonard: La stratégie commune de l’Union européenne à l’égard de la région méditerranéenne – Sylvain Maréchal: Aperçu de la société civile en Méditerranée – Stéphanie Piret: Les échanges commerciaux euro-méditerranéens.