Show Less
Restricted access

Theodor Gottlieb von Hippel 1741-1796

L'homme et l'oeuvre

Series:

Joseph Kohnen

Joseph Kohnen est le premier à entreprendre une étude approfondie de la vie et de l'oeuvre de Theodor Gottlieb von Hippel (1741-1796), bourgmestre de Königsberg sous Frédéric II, juriste, franc-maçon et écrivain. Il souligne l'importance de son oeuvre administrative et de ses liens avec Kant, Hamann et Scheffner ainsi qu'avec les éditeurs Kanter, Hartknoch et Hinz, expose le rôle joué au sein des loges maçonniques de Prusse-Orientale et les répercussions qu'a provoquées sur les contemporains sa prédilection pour l'anonymat littéraire. Analysant l'héritage du piétisme et de l'Aufklärung, l'ouvrage fait découvrir un auteur s'essayant avec un succès inégal dans des genres aussi divers que la poésie lyrique, l'art dramatique, l'idylle en prose, le discours maçonnique, l'essai philosophico-politique, le traité sur la peine de mort ou la satire. Les chapitres les plus importants portent sur l'auteur d'essais d'apparence humoristique, mais très sérieux comme «Über die Ehe» et «Über die bürgerliche Verbesserung der Weiber», qui font de Hippel le premier défenseur de l'émancipation de la femme en Allemagne, et sur les volumineux romans Lebensläufe et Kreuz- und Querzüge, qui révèlent des valeurs documentaires inédites, critiquent le système philosophique de Kant et se rallient à la pensée théologique de Hamann. Grâce à ces oeuvres Hippel est devenu, selon J. Kohnen, le plus important auteur de la poésie de la mort en Allemagne, tout en consacrant définitivement la forme du roman humoristique. Il a aussi exercé une influence sur certaines oeuvres de Goethe, de Jean-Paul et de Z. Werner.