Show Less
Restricted access

Mariage et virginité dans l'Eglise ancienne

(Ier - IIIe siècles)

Series:

Charles Munier

La doctrine matrimoniale de l'Eglise ancienne présente un ensemble de conceptions, qui diffèrent à bien des égards des moeurs et des principes juridiques qui inspirent les droits de l'Antiquité: elle reconnaît la dignité du mariage, mais affirme la supériorité de la virginité consacrée à Dieu; elle professe la liberté de choisir l'état du mariage ou le célibat, la possibilité pour tous de conclure une union régie par les principes chrétiens, l'égalité des époux face aux obligations du mariage, notamment en ce qui concerne le devoir de la fidélité; elle tient fermement à l'indissolubilité du lien. Avant de pouvoir exercer son influence sur les institutions, la doctrine chrétienne a dû se préciser sur bien des points.
Contenu: Fondements bibliques et traditions judaïques - Le Nouveau Testament - Aux origines de l'ascétisme chrétien - Les apologistes du IIe siècle - La lutte contre la Gnose - Les Pères grecs du IIIe siècle - Les auteurs latins du IIIe siècle - Vers une législation matrimoniale ecclésiastique.