Show Less
Restricted access

Phénomènes de substitution et évolution technologique

Le cas des locomotives électriques du service de ligne des Chemins de Fer Fédéraux

Series:

Constantin Piron

La démarche a consisté à se départir des modèles KLEM, par une catégorisation qui amène à opérer une distinction conceptuelle entre input et facteur de production. Cette distinction conduit à une prise en compte explicite du renouvellement technologique qui se matérialise par contraction et (ou) dilatation des espaces d'inputs concernés.
L'une des particularités du modèle consiste à expliquer les comportements de substitution en fonction de prix implicites d'exploitation non observables, mais dont on a estimé la variabilité.
L'auteur a aussi développé une méthode permettant une généralisation simultanée de deux résutats classiques, l'un de Allen (1938) l'autre de Hotelling (1932).
Des investigations mettent en évidence l'importance qu'il y a à poser les programmes d'investissement plus en terme de prix implicites liés aux objectifs à atteindre, plutôt qu'en fonction de considérations comptables traditionnelles.
Contenu: Le développement ou le déclin des CFF dépend de l'ardeur dans l'engagement pour une cause finale réellement à la hauteur des exigences du XXIe siècle. Alors seulement pourra-t-on espérer voir bâtir, au coeur de l'Europe, le noeud ferroviaire de demain.